03Feb

Nos recommandations pour février

Ecrit par chris, le 03 February dans la catégorie L'echo des concierges, Sortir à Paris, 0 commentaire

Expositions
Le Musée d’Orsay présente Frédéric Bazille – La jeunesse de l’impressionnisme. Ce jeune peintre du 19ème siècle, parti trop tôt, a tout de même laissé trace de son immense talent. S’essayant aussi bien aux natures mortes qu’aux mouvements flous, l’artiste n’a rien à envier à ses amis Monet ou Renoir. L’exposition offre d’ailleurs quelques pièces de ces grands noms mais aussi de Delacroix, Cézanne ou encore Manet ou Courbet. Jusqu’au 5 mars.

Derniers jours pour admirer les créations de l’école d’enseignement artistique allemande avec l’Esprit du Bauhaus au Musée des Arts Décoratifs. Une exposition regroupant plus de 900 meubles, peintures et sculptures, mêlant l’art et l’artisanat, où vous retrouverez des œuvres de Marcel Brauer, Wassily Kandinsky ou encore Paul Klee. Ou comment le Bauhaus a su jouer entre modernisme, fonctionnalisme et simplicité. Jusqu’au 26 février.
Ballet
Le Palais Garnier accueille du 3 au 23 février la compagnie Wayne McGregor qui interprétera aux côtés des danseurs de l’Opéra de Paris son œuvre Tree of Codes. Un mélange de danse moderne, au rythme de musique pop-électronique, et de danse classique avec des artistes qui évolueront dans un décor original fait de miroirs géants. Intense, rapide et élégant, tels sont les maîtres mots de ce ballet.

Restaurants
Vivez une expérience inoubliable chez Alain Ducasse au Meurice : un magnifique repas vous attend dans un somptueux décor accompagné d’un service sans faute. Un dîner 2 étoiles, mais qui est digne d’une troisième ! Quelques exemples de la carte: saint jacques de la baie de Seine, topinambours et tuber melanosporum ; homard breton, pommes de terre truffées ; selle d’agneau Lacaune, boulgour juste épicé ; vacherin contemporain aux agrumes. Au déjeuner, menu à partir de 85 Euro. Aux alentours de 350 Euro à la carte pour le dîner. Fermé le weekend. 228 Rue de Rivoli, 1er.

Ken Kawasaki, chef déjà reconnu vous invite à revisiter la gastronomie française avec la cuisine nippone. Dans une ambiance épurée japonaise, les quatorze couverts aux comptoir et la cuisine ouverte vous font vous sentir comme à la maison. Vous apprécierez un maquereau mariné au mirin, courge sucrée et aux fleurs de carottes ; un omble chevalier aux girolles, aubergines et beurre blanc et en dessert une mousse de marron, sarrasin caramélisé et poire. Au déjeuner, le menu est à partir de 30 Euro. Comptez 70 Euro à la carte. Fermé le dimanche ainsi que le mercredi et jeudi midi. 15 rue Caulaincourt, 18ème.


 

Roger la Grenouille fait peau neuve ! La maison spécialisée depuis 1930 dans les cuisses de grenouilles, à deux pas du Relais Christine, a été reprise par François Pagot (Ex Costes) en salle et Marc Lourme (Ex Churchill, bistrot mythique de Limoges) en cuisine. Fini les surgelés qui avaient miné la réputation de ce restaurant iconique du quartier, grand retour des produits frais et des viandes de race française. Conséquence directe, le tout Saint-Germain-des-Prés s’y presse pour redécouvrir les plaisirs ranins avec l’assiette à partager de cuisses meunière, persillées et aillées et, modernité oblige, un burger de grenouille sauce tartare, roquette et confit d’oignon. La courte carte est complétée de classiques de bistrots, comme l’œuf en meurette sauce vin rouge ou le tartare de la maison Polmard, gage de qualité pour tout amateur de bœuf dans le 6ème arrondissement.

Les desserts ne sont pas en reste avec une nage de clémentine typiquement hivernale, et d’autres douceurs régressives comme le millefeuille de marrons et le Paris-Brest revisité.

La décoration change à peine et conserve son charme d’époque qui plait autant aux touristes qu’aux habitants du quartier, tellement heureux de voir Roger la Grenouille retrouver son panache d’antan.

Menu du midi à 19€, carte 30-50€, réservation obligatoire pour dîner.

 

N’hésitez pas à contacter nos Concierges pour réserver !


01Jan

A voir en janvier

Ecrit par chris, le 01 January dans la catégorie L'echo des concierges, Sortir à Paris, 0 commentaire

expo-ludwig-van-le-mythe-beethoven-philharmonie-de-paris

Le Musée Des Arts Décoratifs présente l’exposition Jean Nouvel, mes meubles d’architecte. Sens et Essence, entièrement dédiée au travail de l’architecte contemporain. Un parcours entre galeries du Moyen-âge et de la Renaissance pour finir dans les espaces dédiés aux collections aménagées par l’architecte lui-même en 1998. Jusqu’au 12 février.

N’oubliez pas à cette occasion de découvrir l’autre exposition Tenue correcte exigée, quand le vêtement fait scandale du Musée Des Arts Décoratifs consacrée aux scandales qui ont présidé les grands tournants de l’histoire de la mode du XIVe siècle à nos jours. Jusqu’au 23 avril.

La Philharmonie de Paris propose de découvrir Beethoven avec l’exposition Ludwig van, le mythe Beethoven. Elle présente de nombreux témoignages et plus de deux cent cinquante œuvres visuelles et sonores réparties dans huit salles, permettant de mieux comprendre cet artiste incontournable. Jusqu’au 29 janvier.

Opéra

A partir du 18 janvier, l’Opéra Bastille vous plonge dans le drame musical Lohengrin de Richard Wagner. Cet opéra en trois actes s’interroge sur la place du génie dans les sociétés à travers l’histoire d’Elsa, accusée du meurtre de son frère. Mise en scène par Claus Guth, qui éclaire la fragilité du personnage principal auquel Wagner s’identifiait, la production rassemble Jonas Kaufmann, Martina Serafin et René Pape sous la direction de Philippe Jordan.

Restaurants

Guy Savoy meilleur restaurant du monde ! Un lieu unique et une éblouissante cuisine, dont ce menu en 12 séquences : Concassé d’ huîtres, algue et citron; langoustine grillée, piment/navet/caviar; filet de rouget barbet, la mer en garniture; saumon « figé » sur la glace, consommé brûlant; homard rôti, lentilles coraillées ; soupe d’ artichaut à la truffe noire, brioche feuilletée; selle et carré d’ agneau « terre et iode »; fromages; crème anglaise; les fruits du verger; pur chocolat; chariot de glaces, sorbets, bocaux et fruits d’autrefois. A partir de 200 € hors boissons. 11, quai de Conti, 6ème. Fermé samedi midi, dimanche et lundi.

Tomy & Co. : Tomy Gousset (ex chez Pirouette) formé au Taillevent et chez Boulud, s’installe dans le 7ème et propose une belle cuisine classique revisitée : langue de bœuf en tartelette, gribiche et navets ; homard, pois-chiches, chorizo, carottes et galanga ; canard laqué façon Apicius, betterave et fenouil, clin d’œil au grand Alain Senderens ; belle tarte au chocolat, glace figue, sucre de palme du Cambodge22 Rue Surcouf, 7ème. 75 à 100 Euro. Menus le midi. Fermé samedi et dimanche.


01Dec

A ne pas manquer à Paris en décembre

Ecrit par chris, le 01 December dans la catégorie L'echo des concierges, Sortir à Paris, 0 commentaire

capture_decran_2016-07-19_a_11-01-15


Expositions
Le Grand Palais accueille la plus grande exposition consacrée à l’art mexicain depuis 1953 : Mexique de 1900 à 1950 – Diego Rivera, Frida Kahlo, José Clemente Orozco et les avant-gardes. Ou comment le pays a pu forger son identité après son indépendance grâce à la peinture, la sculpture, l’architecture, la littérature ou encore le cinéma. Jusqu’au 23 janvier.

Et n’oubliez pas à cette occasion de découvrir l’autre exposition du Grand Palais dédiée au père de Tintin le fameux reporter, Hergé !

Le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme met à l’honneur l’un des plus grands créateurs du 20ème siècle : Arnold Schönberg, avec l’exposition Peindre l’âme. Compositeur, théoricien, mais aussi enseignant, poète et peintre, il est considéré comme le chef de file de la Seconde Ecole de Vienne et l’inventeur du dodécaphonisme. Jusqu’au 29 janvier.

 

Ballet
Le mythique Lac des Cygnes de Tchaikovski sera sur la scène de l’Opéra Bastille du 5 au 31 décembre. Chef d’œuvre nostalgique où l’amour rêvé est impossible, il est ici transcendé par la chorégraphie de Rudolf Noureev qui donna une nouvelle ampleur psychologique aux personnages et imagina une fin tragique plus en harmonie avec l’écriture musicale.

 

Spectacle
A l’Accorhotels Arena du 7 au 11 décembre, ne manquez pas Varekaï, le dernier spectacle, fabuleux comme toujours, du Cirque du Soleil. L’histoire se déroule dans une forêt mystérieuse et magique aux créatures fantastiques. Un hommage aux arts du cirque avec des artistes époustouflants et à la vue desquels l’expression « dépassement de soi » prend tout son sens.

 

Restaurants
Quatrième adresse à Saint Germain des Prés pour Yves Camdeborde avec le Comptoir du Marché, au cœur du marché Saint-Germain. Dans ce restaurant de tapas, vous dégusterez des spécialités autour du cochon et de la charcuterie telles que : pied de porc et betteraves au sarrasin et en dessert une omelette norvégienne au sorbet café. Ouvert tous les jours de 12h à 23h. Compter entre 25€ et 40€ par personne. 14 rue Lobineau, 6ème.

Maintenant à la tête de l’institution des anciennes Halles de Paris, Chez La Vieille : Daniel Rose (Spring). Au programme pour ce Chef américain : une cuisine traditionnelle bien française avec des rognons de veau à la moutarde de Brive ou encore une cocotte de blanquette de veau, riz basmati aux amandes et en dessert un pot de crème vanille. Jolie carte des vins avec des bouteilles débutant à moins de 30€. Compter entre 45€ et 70€ pour un repas copieux. Fermé le dimanche et le lundi. 1 rue Bailleul, Paris 1er.


02Nov

A découvrir à Paris en novembre

Ecrit par chris, le 02 November dans la catégorie L'echo des concierges, Sortir à Paris, 0 commentaire

herge

 

Expositions
Jusqu’au 15 janvier, le Grand Palais rend hommage à l’auteur belge de bandes dessinées, Georges Remi, plus connu sous le nom d’Hergé. L’exposition Hergé : le romancier de l’image retrace la vie de l’auteur incontournable du 9ème art à travers son personnage phare, Tintin, mais aussi ses œuvres de peinture contemporaine. Pour le plus grand plaisir des visiteurs, des toiles de sa collection personnelle sont aussi présentées.

Le Musée de l’Orangerie vous propose d’explorer l’art de la peinture aux États-Unis dans les années 1930 à travers une cinquantaine de toiles d’exception. Organisée en collaboration avec l’Art Institute de Chicago, cette rétrospective, intitulée La peinture américaine des années 30 – The age of anxiety, démontre les préoccupations d’une population devant faire face à la plus grande crise économique du 20ème siècle. Jusqu’au 30 janvier.

 

Opéra
Jusqu’au 27 novembre, l’Opéra Bastille vous propose de venir assister au majestueux opéra des Contes d’Hoffmann. L’œuvre ultime d’Offenbach est une adaptation de trois contes d’Ernst Theodor Amadeus Hoffmann qui met en scène le poète allemand, à la fois narrateur et héros, chantant son amour pour les trois femmes Olympia, Antonia et Giulietta.

 

Restaurants
Auparavant aux manettes du « Sergent Recruteur », le Chef Antonin Bonnet revient dans son propre restaurant, Le Quinsou. Vous savourerez ses spécialités telles que le maquereau au vinaigre de poire, le praliné d’amandes et sa crème d’aubergine et en dessert la pomme rôtie aux épices, granola de sarrasin et glace au houblon sauvage. Belle carte des vins. Fermé dimanche et lundi. Menu à partir de 28 € le midi et 48 € le soir. 33 rue de l’Abbé Grégoire, 6ème.

Pour une cuisine raffinée mais accessible, rendez-vous au Restaurant Boutary, une maison fondée en 1888 avec pour spécialité la viticulture et le caviar. Dans la cuisine de ce « bistrot chic », Jay Wook Hur modernise des produits de saison d’exception et élabore une cuisine de fusion asiatique, colorée et originale. Au menu : pomme de terre au caviar Boutary, fumée au bois de hêtre, beurre d’algue, crème aigrelette et en dessert fraîcheur chocolat praliné. Fermé dimanche et lundi. Menu à partir de 27 € le midi et 69 € le soir. 25 rue Mazarine, 6ème.


12Oct

visu-1-affiche-fiac

 

A tous les amoureux d’art contemporain séjournant au Relais Christine, voici un nouveau partenaire qui fera de votre FIAC 2016 une édition encore plus inoubliable que les précédentes !

Avec Curagenda, vivez une expérience extraordinaire avec une visite exclusive des 3 événements artistiques majeurs qui se dérouleront à Paris du 20 au 23 octobre (FIAC au Grand Palais, Paris Internationale et Paris Asia Now), mais avec aussi des visites guidées des plus célèbres galeries du Marais ou de Belleville, des avant-premières et événements VIP, des rencontres et échanges avec des artistes et galeristes… Cette année, le programme est encore plus riche avec de nombreux événements dans d’autres très beaux sites parisiens comme le Petit Palais, le Palais de la Découverte ou le Musée du Louvre. Beaucoup de festivités à découvrir, mais que vous aurez surtout la possibilité de vivre dans des conditions très privilégiées !

Contactez nos concierges Clefs d’Or pour élaborer ensemble votre expérience sur-mesure avec Curagenda.
[email protected]

A partir de 1 000 Euro par personne. Selon disponibilités. Réservation 48 heures à l’avance obligatoire.


30Sep

A découvrir à Paris en octobre

Ecrit par chris, le 30 September dans la catégorie L'echo des concierges, Sortir à Paris, 0 commentaire

images


Expositions

Au Musée des Arts Décoratifs, une rétrospective-hommage est consacrée à celui reconnu comme le pionnier du design industriel français : Roger Tallon – Le design en mouvement. Disparu en 2011 après 60 ans de carrière, son approche du design était radicalement nouvelle, très ancrée dans l’univers de l’industrie mais aussi inspirée de la création contemporaine. Ne lui doit-on pas le train Corail, le TGV Duplex, la maquette de la revue Art Presse ou encore le téléviseur Téléavia P111 ? Jusqu’au 8 janvier.

Le Centre Pompidou met en lumière l’une des figures de l’art moderne avec Magritte – La trahison des images. L’exposition propose une lecture inédite de sa création, avec une centaine d’œuvres, parmi elles des magistrales mais aussi d’autres moins connues, qui témoignent de l’intérêt porté par le peintre à la philosophie (son tableau Ceci n’est pas une pipe en 1973 en est le symbole le plus parlant). Jusqu’au 23 janvier.

 

Comédie Musicale
Plongez dans le Londres du 19ème siècle avec Oliver Twist, qui investit la Salle Gaveau jusqu’en février 2017. Ou comment un petit garçon affronte les épreuves et la noirceur de la vie. Un bijou pour revisiter le chef d’œuvre de Charles Dickens avec sur scène 15 comédiens accompagnés de 7 musiciens qui feront résonner tout leur talent dans cette salle mythique à l’acoustique incroyable, classée monument historique.

 

Restaurant
Le Divellec perd son « le » mais l’institution parisienne spécialisée dans le poisson et les coquillages demeure, dans un nouveau décor. En cuisine, Mathieu Pacaud, fils de Bernard (L’Ambroisie), et à qui l’on doit déjà Histoire (1*) et Hexagone (2*). Huitre pochée et son sabayon de cresson et grains de caviar ; « calque de dorade royale », bonbons de pomme verte sans oublier un plat pour les carnassiers : suprême de volaille de Bresse aux écrevisses. En dessert, le cake ananas, noix de coco vous régalera. Menus à 90 et 150 Euro. Compter 100 à 200 Euro à la carte. Fermé le dimanche. 107 rue de l’Université, 7ème.

Nouvelle adresse bistronomique dans le quartier latin : Alliance par Toshitaka Omiya, le plus français des chefs japonais ! A la carte son plat signature : la pomme de terre confite à la graisse de canard, crumble d’oignons et échalotes, champignons, mais aussi le foie gras de canard, légumes de Monsieur Rigault, consommé de canard ; un poisson des côtes de Noirmoutier, concombre et menthe. En dessert,laissez-vous tenter par la tarte aux fraises gariguette relevée d’une glace au poivre de timut. Des produits magnifiques avec service impeccable. Menus à 29 et 34 Euro au déjeuner. Compter 70 à 80 Euro à la carte. Fermé le week-end. 5 rue de Poissy, 5ème.


20Sep

Tous au marché le 25 septembre !

Ecrit par chris, le 20 September dans la catégorie L'echo des concierges, Sortir à Paris, 0 commentaire

allons_au_marche_avec_les_chefs-relais_et_chateaux-rightandhype

A l’occasion de le Fête de la Gastronomie 2016, 10 Chefs Relais & Châteaux seront présents avec leurs maraîchers le dimanche 25 septembre pour un marché spécial place Lino Ventura dans le 9ème arrondissement. Le but ? Sensibiliser les petits comme les grands à une cuisine saine, bonne pour la santé comme pour l’environnement.

Le message sera clair : tout pour la défense du goût et de l’environnement ! Découverte de légumes méconnus, atelier de découpe, dégustations, préparation de recettes… Autour de Frédéric Anton, Hélène Darroze entre autres, des producteurs de Slow Food mettront en avant les savoir-faire et traditions alimentaires locales en voie de disparition.

Alors tous à vos paniers et à vos caddys dimanche prochain pour célébrer la richesse de notre terroir !

 

Allons au Marché
Dimanche 25 septembre 2016 de 8h30 à 14h
Place Lino Ventura, Paris 9ème


09Sep

Michalak débarque Rive Gauche !

Ecrit par chris, le 09 September dans la catégorie L'echo des concierges, Sortir à Paris, 0 commentaire

Michalak boutique Saint Germain des Prés

 

Voici une nouvelle qui vous apportera douceur et réconfort après une rentrée sur les chapeaux de roues ! Christophe Michalak, le célèbre Chef Pâtissier, ouvre une nouvelle pâtisserie au cœur de Saint Germain des Prés, à quelques pas seulement du Relais Christine !

Sachez une chose : la tâche y sera compliquée… Comment faire face à tant de tentations, et surtout que choisir parmi ces gâteaux, tous meilleurs et aussi beaux les uns que les autres ?

D’un côté, les Kosmiks, ces desserts à déguster à la cuillère, vous feront les yeux doux (Kosmik fraisier, Kosmik cacahuète citron, Kosmik vanille mangue…) tandis que les Klassiks déploieront tous leurs atours pour vous faire succomber (millefeuille vanille tonka caramel, tarte yuzu citron vert meringuée, pavlova framboise litchi…). Sans oublier ces Miss K (religieuses – au caramel beurre de sel par exemple) et ces cakes format XXL.

Vous salivez déjà, on ne vous retiendra pas plus longtemps. Courez-y vite ! A moins que vous ne soyez déjà en chemin…

Michalak Paris Saint Germain des Prés
8, rue du Vieux Colombier
75006 Paris
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 19h30


01Sep

A découvrir à Paris en Septembre

Ecrit par chris, le 01 September dans la catégorie L'echo des concierges, Sortir à Paris, 0 commentaire

Expositions
Au Musée de la Mode du Palais Galliera, l’exposition Anatomie d’une collection tente de répondre à la question « qui porte quoi ?».  De l’habit du Dauphin à la blouse d’une infirmière de la Première Guerre Mondiale, en passant par le corset de Marie-Antoinette, une centaine de pièces issues du fonds Galliera sont mises en lumière et se racontent à travers ceux, célèbres ou non, les ayant portés. Jusqu’au 23 octobre.

Pour les amateurs de photo, la Maison Européenne de la Photographie consacre une exposition à Herb Ritts, photographe de mode américain célèbre pour ses portraits en noir et blanc inspirés des sculptures grecques. Dans ses clichés, tout semble parfait, les journées, le ciel, les corps, les visages… Un artiste qui a bouleversé la photo commerciale en lui insufflant une dimension artistique. Jusqu’au 30 octobre.

Opéra
A partir du 17 septembre, c’est la musique de Puccini qui résonnera sur la scène de l’Opéra Bastille, avec Tosca. Symbole même de l’art lyrique, ce drame raconte une histoire d’amour et de politique très réaliste. La mise en scène signée Pierre Audi est à la hauteur de la partition, et le plateau vocal, impressionnant, est dirigé par Dan Ettinger.

Restaurant
Superbe adresse marine toujours au sommet à St Germain des Prés : Gaya Rive Gauche par Pierre Gagnaire, une étoile Michelin. Un comptoir au rez-de-chaussée et une autre salle à l’étage pour des mets d’exception : tartare de thon rouge ;  huîtres aux salsifis ;  bar au consommé thaï et cresson ; casserons (seiches) et leur brandade aux épinards…Pour terminer, des douceurs peu sucrées : croquant  au chocolat Dulcey aux pistaches de Sicile ; la « simone » : pâte à succès, crème de citron vert… Compter entre 70 et 130 Euro à la carte. Formules au déjeuner. Fermé dimanche et lundi. 44 rue du Bac, 7ème.